top of page

2021/2022 Training Classes

Public·36 members
Hamlet Nekrasov
Hamlet Nekrasov

Les Rolling Stones Ont Donné Un Concert Historique à La Havane


Après 60 ans de censure, le rock est enfin de retour à Cuba. Les Rolling Stones ont donné un concert exceptionnel à La Havane, vendredi 25 mars, face à un demi-million de personnes. Le rock était interdit dans l'île depuis le début de la dictature castriste, en 1959.




Les Rolling Stones ont donné un concert historique à La Havane


Download: https://www.google.com/url?q=https%3A%2F%2Ftweeat.com%2F2u9jtK&sa=D&sntz=1&usg=AOvVaw2WwePGzo6EkOGot_HboAFP



Les Cubains n'ont jamais vu ça. Les légendaires Rolling Stones donnent vendredi soir à La Havane un concert géant sans précédent dans ce pays communiste où le rock a longtemps été cantonné aux cassettes vendues sous le manteau. Plusieurs centaines de milliers de Cubains sont attendus à la Cuidad deportiva (Cité sportive) pour un show gratuit en plein air accompagné de tous les superlatifs. Et déjà une certitude : ce sera le plus grand concert jamais donné à Cuba.


En 2005, le groupe américain Audioslave, composé de membres des groupes Soundgarden et Rage Against The Machine, avait pu réunir plusieurs dizaines de milliers de personnes sur la Tribune anti-impérialiste jouxtant l'actuelle ambassade américaine à La Havane. Quatre ans plus tard, au même endroit, Kool and The Gang avait aussi pu donner un concert exceptionnel. Mais les Rolling Stones sont les premiers grands artistes à (venir) Cuba , souligne Rocky .


Les Rolling Stones ont soulevé vendredi une foule d'un demi-million de personnes à La Havane, pour un concert historique qui a consacré en grande pompe le retour du rock dans le pays communiste dont il fut autrefois banni .


A concert exceptionnel, traitement exceptionnel : le concert historique des Rolling Stones donné en mars devant une foule de 500.000 personnes à Cuba est projeté vendredi sur plus d'une millier d'écrans dans le monde à l'occasion d'une séance unique. The Rolling Stones - Havana Moon, réalisé par Paul Dugdale, connu pour avoir filmé des concerts d'Adele, Coldplay ou One direction, sera visible vendredi en Europe (dont en France), en Amérique latine et en Australie notamment. La liste des salles françaises qui diffusent le documentaire est disponible ici.


Trois jours après une visite historique de Barack Obama à Cuba, les Rolling Stones avaient donné le 25 mars un concert gratuit et en plein air non loin du centre-ville de La Havane. Ce show géant, dans un pays où seuls quelques groupes anglo-saxons ont pu se produire ces dernières années, est rapidement entré dans la légende. "Nous savons qu'il fut un temps où il était difficile d'écouter notre musique à Cuba, mais nous sommes ici (...). Je pense que finalement les temps changent, n'est-ce pas?", avait lancé Mick Jagger en espagnol.


C'est ainsi que Dead Daisies, supergroupe rassemblant des musiciens de célèbres formations rock (Guns'n'Roses, Ozzy Osbourne, Motley Crue, Thin Lizzy...) a pu jouer à La Havane en février 2015. Un séjour d'une semaine qui s'est conclu par un concert devant 6.000 personnes, et a donné aux Rolling Stones (par l'intermédiaire de leur bassiste Darryl Jones, membre des Daisies) un avant-goût de l'ambiance locale. Mais les membres de Dead Daisies n'ont pas été payés.


De même, le concert des Stones sera gratuit, un point qui peut sembler secondaire, compte tenu du symbole, mais qui sera sans doute déterminant pour l'avenir. Si la venue des Britanniques est clairement historique (c'est la première tournée sur le continent du groupe depuis dix ans), il est probable qu'elle n'ait lieu qu'une seule fois, à cause de l'âge des artistes mais aussi de l'économie cubaine. Comme le précisait le San Diego Union Tribune à l'annonce du concert, le revenu moyen à Cuba est d'à peine 20 dollars par mois. Les tickets les moins chers pour le concert des Stones à Petco Park (à San Diego, en Californie) l'an dernier coûtaient 69,50 dollars chacun. Les prix pouvaient grimper jusqu'à 395 dollars, sans les frais de gestion, et une offre spéciale platinum était même proposée pour 4.000 dollars. Le quotidien rappelle également que lors du concert des Rolling Stones à Shanghaï il y a dix ans , les places les moins chères coûtaient cinq à dix fois le revenu mensuel moyen de la plupart des habitants de la ville.


Avec la fin de l'embargo américain, des artistes internationaux vont avoir envie de faire eux aussi un concert historique à La Havane (on entend déjà des rumeurs sur la venue de Paul McCartney et de U2). Mais à moins que demeure cette tradition du concert gratuit, on peut se demander qui pourra se permettre de venir voir des artistes occidentaux, légendaires mais légèrement vieillissants. En découvrant la culture anglo-saxonne libre, les Cubains vont rapidement comprendre qu'elle a un coût.


Cuba a regardé de loin l'âge d'or du rock, et a tout fait pour s'en imprégner. Maintenant, l'île va devoir s'adapter au marché de la musique, alors même que le rock n'a plus la reconnaissance populaire d'autrefois. Ce qu'on peut néanmoins espérer, c'est que Cuba ne devienne pas juste un endroit où de riches touristes viennent profiter de concerts bon marché, et qu'elle donne de l'ampleur à ses artistes nationaux, en devenant par exemple un ambassadeur des musiques extrêmes.


Jamais un groupe aussi populaire que les Rolling Stones n'avait donné de concert géant à Cuba. En mars dernier, quelques jours après une visite déjà historique de Barack Obama dans la capitale cubaine, le groupe de Mick Jagger se produisait devant 1,2 million de personnes à la Cité sportive de La Havane. Ce fut une date historique, pour le pays de Raul Castro, pour la population, et pour le rock'n'roll. Mais aussi pour Keith Richards, le guitariste du groupe légendaire : Il y a le soleil, la lune, les étoiles et les Rolling Stones. Voir Cuba enfin autorisé à assister à un concert rock était un moment extraordinaire, unique. Le film du concert est diffusé aujourd'hui dans un millier de salles dans le monde, dont 190 en France.


Les Rolling Stones ont soulevé vendredi une foule d'un demi-million de personnes à La Havane, pour un concert historique qui a consacré en grande pompe le retour du rock dans le pays communiste dont il fut autrefois banni. Nous savons qu'il fut un temps où il était difficile d'écouter notre musique à Cuba, mais nous sommes ici (...) Je pense que finalement les temps changent, n'est-ce pas?, a interpellé Mick Jagger en espagnol, à l'ouverture de ce show gratuit sans précédent dans la Cité sportive de la Havane.


Une soirée qui restera gravée dans l'Histoire. Vendredi, les Rolling Stones ont soulevé une foule d'un demi-million de personnes à La Havane, pour un concert historique qui a consacré en grande pompe le retour du rock dans le pays communiste dont il fut autrefois banni.


Si le concert des Rolling Stones et la visite historique de Barack Obama représentent incontestablement des signes de rapprochement entre Cuba et les Etats-Unis, tout n'est pas encore réglé. Lors de sa visite, le président amérciain a ainsi appelé Cuba à améliorer son bilan, notamment en matière de droits de l'homme : Nous continuons d'avoir de sérieuses divergences, notamment sur la démocratie et les droits de l'homme. En l'absence de progrès sur cette question, je pense que cela continuera à être un facteur très puissant d'irritation a martelé Barack Obama.


Les Rolling Stones ont soulevé vendredi une foule d'un demi-million de personnes à La Havane, pour un concert historique qui a consacré en grande pompe le retour du rock dans le pays communiste dont il fut autrefois banni.


Qui aurait pu prédire ça ? Cuba, la patrie de Fidel Castro, l'un des derniers bastions communistes au soleil devenant le point de convergence de la tendance internationale ? Barack Obama s'y rend aujourd'hui pour une visite historique. Les Rolling Stones y donnent un concert la semaine prochaine. Karl Lagerfeld organise à La Havane son défilé croisière au printemps. La perle des Caraïbes a le vent en poupe.


Après un concert historique en 2013, dans Hyde Park à Londres, puis un autre à la Havane, l'an dernier devant 500.000 privilégiés, les Stones ont encore une fois inscrit leurs noms dans la légende, ce jeudi soir. Les papys du rock (Mick Jagger a 74 ans !) ont achevé leur 33ème concert à Paris, 53 ans après leur premier Olympia. Et c'est toujours aussi bien !


After being listed as the top female artist of 2000 and 2003,[42][74] Billboard classified Aguilera as the twentieth most successful artist of the 2000s.[101] Through the same publication, she was considered one of the most successful artists of the decade on Billboard 200,[457] Hot 100,[458] and Mainstream Top 40 charts,[459] and the second best-selling singles artist in the United States, behind Madonna.[460] In 2016, she was also nominated as one of the greatest artists in history of the Mainstream Top 40 and Dance Club Songs charts.[461][462] In addition, Aguilera was recognized by the magazine as one of the four female artists in history to have a number-one single on the Billboard Hot 100 in three consecutive decades.[463] In 2020, she was cited by Pollstar as one of the top female artists of the 21st century in the concert industry; according to the publication, she sold more than 1.8 million tickets for her performances throughout her career, with an earning exceeding $113.8 million.[464] In Morocco, Aguilera held her largest audience concert, attracting 250,000 people to her performance at Mawazine Festival, becoming the record audience in history of the event.[465][466][467][468]


About

Welcome to the group! You can connect with other members, ge...
bottom of page